Les métiers de l’environnement

À l’Office français de la biodiversité, les agents sont affectés au sein des Directions régionales et de certains services des directions nationales (brigade mobile d’intervention, service de police judiciaire et renseignement, unités opérationnelles de la direction de la recherche et de l’appui scientifique) et peuvent intervenir sur les milieux aquatiques et sauvages ainsi que sur les espaces protégés.

Ils participent aux missions techniques et de police de l’environnement dévolues aux services dans lesquels ils sont affectés et exercent notamment les missions qui leur sont prescrites par la loi en matière de police de l’eau, de la pêche, de la nature et de la chasse. À cet effet, ils recherchent et constatent les infractions aux réglementations pour lesquelles ils sont commissionnés et assermentés.

Ils mènent et coordonnent également des actions de surveillance, de gestion, d’aménagement et de mise en valeur du patrimoine naturel. Ils sont chargés d’assurer la collecte des données et la réalisation d’études sur l’état des espèces et des milieux naturels. Ils organisent et participent à des actions d’accueil, de pédagogie et d’information auprès du public. Ils peuvent être appelés à participer à des plans ou des opérations de secours.

Ils peuvent également assurer l’encadrement d’équipes ou la coordination d’actions.

Informations utiles

Un cycle de mobilité concernant les emplois des Directions régionales et des services de terrain des directions nationales est organisé une fois par an.

Pour 2021, les postes ouverts au cycle sont publiés du 6 avril 2021 au 5 mai 2021.

A noter : en dehors des périodes de cycle de mobilité, certains postes, vacants à l’issue du cycle, sont publiés au « fil de l’eau », pour une durée d’un mois.

Profil recherché

Pour les postes d’inspecteur de l’environnement, de manière générale :

  • Formation initiale ou continue dans le domaine environnemental au sens large (faune sauvage, milieux aquatiques, gestion de l’environnement…)
  • Expérience professionnelle en lien avec des missions à vocation environnementale
  • Expérience professionnelle en lien avec des missions liées à la police ou requérant le port de l’uniforme.

Toutes les compétences attendues sont détaillées dans les fiches de postes publiées sur le site internet.

Comment candidater ?

Les candidats intéressés par les postes publiés doivent se référer aux modalités de candidatures décrites dans les avis de vacance de poste consultables ici (une recherche par affectation, type de contrat et mots-clés est disponible).

Certains postes sont affichés « V » (vacants), tandis que d’autres sont proposés « SV » (susceptibles d’être vacants), car leur vacance n’est pas certaine. Elle dépend généralement du départ à confirmer du titulaire du poste. Des candidats peuvent se positionner sur ces postes mais l’acceptation de leur mobilité sera conditionnée à la vacance effective du poste.

La liste complète des postes ouverts au cycle de mobilité 2021 ainsi que les coordonnées de services est également consultable : publication cycle 2021.

Rappel : pour les candidats externes, les candidatures sont transmises via un formulaire de candidature

Les pièces à joindre à ce formulaire sont :

Modalités de recrutement

> Candidat fonctionnaire (externe à l’OFB) :

  • Les agents issus des corps principaux du ministère de la transition écologique (Techniciens de l’environnement, Techniciens supérieurs du développement durable, Secrétaires d’administration et de contrôle du développement durable) et des corps techniques du Ministère de l’Agriculture et de l’alimentation (Techniciens supérieurs, Techniciens forestiers, …) sont accueillis en Position normale d’affectation (PNA)
  • Les fonctionnaires issus d’autres corps de l’Etat ou des fonctions publiques territoriale et hospitalière sont recrutés en détachement dans le corps des Techniciens de l’environnement pour une durée de 3 ans. Le détachement est renouvelable. Le fonctionnaire peut demander son intégration au terme de 3 ans de détachement, sous réserve de l’avis favorable de sa hiérarchie
  • Pour les fonctionnaires, la rémunération est déterminée en fonction du corps et grade détenus par l’agent. Pour la partie régime indemnitaire, il est déterminé par les dispositions prévues dans les notes de gestion propres à chaque corps. Une estimation du salaire pourra être réalisée une fois la candidature retenue.

> Candidat non-titulaire (externe) :

  • Recrutement en CDD de 3 ans dans le quasi-statut des contractuels de l’OFB défini par le décret n° 2016-197 (catégorie des personnels d’application - 1er niveau).
  • À l’issue des 3 ans, le contrat est renouvelable et transformé en CDI au bout de 6 ans.
  • La rémunération des contractuels est calculée en tenant compte de la reprise d’expérience professionnelle de l’agent (reprise des expériences de même niveau, soit au 2/3 pour les expériences salariées dans le privé, soit à 100% pour les expériences dans le public – reprise du plus favorable pour l’agent). La simulation sera faite sur la base de justificatifs d’expérience professionnelle (copie des contrats et certificats de travail), elle peut varier entre 1 965€ et 2 760€ bruts mensuels en fonction du nombre d’années d’expérience pouvant être prises en compte.

Résultats

Les candidats seront informés des affectations au plus tard début juillet 2021.

Pour les postes d’inspecteurs de l’environnement nécessitant un commissionnement et une assermentation, les candidats retenus (hors fonctionnaires des corps de l’environnement) devront passer des tests psychotechniques le 22 juillet 2021 et ne pourront être recrutés à l’OFB que sous réserve de les avoir réussis. Ainsi, les premières prises de fonctions pourront se faire à compter du 1er octobre 2021

Une adaptation de la date de prise de fonction pourra toutefois, si possible, être consentie sur demande motivée ayant reçue l’accord des services de départ et d’accueil.

Formation

Pour la plupart des postes de terrain, une fois recrutés à l’OFB, les agents suivront un parcours de formation de plusieurs semaines dans des centres de formation localisés à Dry dans le Loiret (centre du Bouchet) et/ou à Boves dans la Somme (centre du Paraclet). La formation est organisée principalement la première année afin de permettre aux agents d’être commissionnés, assermentés et autorisés au port de l’arme (le cas échéant).

Contact