Actualités
National

Lancement de la stratégie nationale biodiversité 2030

Mobilisation

Lundi 27 novembre, Élisabeth Borne, Première ministre, Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires et Sarah El Haïry, secrétaire d’État chargée de la Biodiversité ont présenté la stratégie nationale biodiversité (SNB) pour 2030. L’OFB mobilisera ses forces au service de la réussite de cette stratégie.

« L’effondrement de la biodiversité est une menace pour nos sociétés et nous devons l’endiguer rapidement. De notre mobilisation dépend la survie de plusieurs milliers d’espèces. Nous sommes la dernière génération à pouvoir inverser cet effondrement ». C’est par ces mots qu’Élisabeth Borne a introduit le lancement de la nouvelle stratégie nationale biodiversité.

4 axes, 40 mesures et 200 actions

Pour stopper puis inverser cet effondrement, la stratégie nationale biodiversité 2030, jugée « la plus ambitieuse jamais déployée jusqu’à aujourd’hui », contient 200 actions réparties en quatre axes :

  • Réduire les pressions qui s’exercent sur la biodiversité, avec la mise en place de l’objectif Zéro artificialisation nette, la création du 12e parc national dédié aux zones humides, la mise en place de l’outil Tracnat pour lutter contre le commerce illégal de ressources naturelles ou encore l’organisation de 500 opérations coup de poing pour lutter contre la prolifération des espèces exotiques envahissantes
  • Restaurer la biodiversité dégradée, avec la plantation d’un milliard d’arbres adaptés au climat, la restauration de 50 000 hectares de zones humides en 10 ans ou le lancement d’un plan prairies
  • Mobiliser tous les acteurs, avec l’exemplarité de l’État, le déploiement des Atlas de la biodiversité communale, le lancement du réseau des villes arborées, le renforcement de la filière génie écologique, l’accompagnement des entreprises ainsi que « la création d’un cadre d’engagement pour la jeunesse » comprenant le développement des aires éducatives et du service civique.
  • Garantir les moyens d’atteindre ces ambitions, avec plus d'un milliard d'euros supplémentaire pour la biodiversité en 2024 et, pour la première fois en vingt ans, 141 emplois supplémentaires créés pour la mise en œuvre de cette stratégie. En parallèle, un plan de réorientation ou suppression progressive des subventions néfastes à la biodiversité sera élaboré à compter de 2024.

Cette stratégie bénéficiera d’un pilotage interministériel, sous la houlette du Secrétariat général à la Planification écologique rattaché à la Première ministre.

L’OFB au service de la réussite de la SNB

Établissement public chargé de la reconquête de la biodiversité, l’Office français de la biodiversité a appuyé le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires tout au long des travaux d’élaboration de la stratégie nationale biodiversité 2030.

Avec ses missions de connaissance, de police, d’appui aux politiques publiques, de gestion d’aires protégées, d’appui aux acteurs et de mobilisation citoyenne, l’OFB prendra part à la plus grande partie des mesures de la SNB, dont notamment :

  • Contribution à l’objectif de 10 % de protection forte dans les aires protégées ;
  • Protection des coraux et des mangroves en Outre-mer ;
  • Protection des posidonies ;
  • Appui à la gestion adaptative des espèces de faune sauvage ;
  • Pilotage du volet national d’ECOPHYTO ;
  • Actions de police de la nature ;
  • Mise en place d’une plateforme agroécologie et d’un référentiel sur les haies ;
  • Analyse de la compatibilité des activités de pêche avec les objectifs de protection dans les aires marines protégées ;
  • Coordination et financement du programme des atlas de la biodiversité communale ;
  • Animation du programme « Engagés pour la nature ;
  • Appui à la montée en puissance de la fête de la nature ;
  • Développement des aires éducatives.

De manière plus transverse, l’OFB mobilisera ces centres de ressources, ses systèmes d’information et ses dispositifs de formation en appui à de nombreuses mesures. Il mènera nombre d’action en propre mais mobilisera aussi de nombreux partenariats.

Pour faciliter la mobilisation des territoires, des filières économiques et des citoyens, l’Office français coordonnera le projet LIFE BIODIV’France jusqu’en 2032. Ce projet spécialement dédié à l’appui à la mise en œuvre de la SNB a été signé le 27 novembre avec la Commission européenne et sera doté de 30 millions d’euros issus du programme LIFE. Il sera mis en œuvre par l’OFB avec 30 bénéficiaires associés.

La redevabilité au cœur de la SNB

Comme l’indique le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, « la stratégie nationale biodiversité 2030 constitue la trajectoire de la Nation. Le Comité national pour la biodiversité sera chargé du suivi annuel des résultats. L'OFB suivra les indicateurs de mise en œuvre de la stratégie, sous la supervision du Secrétariat général à la planification écologique (SGPE) rattaché à la Première ministre qui activera les actions correctrices en cas de déviation des trajectoires. »

L’OFB, par l’appui technique qu’il apportera à ce suivi, contribuera ainsi à ce que l’ensemble de la société puisse avoir pleinement connaissance des progrès accomplis dans la mise en œuvre de la SNB.