La réserve nationale de chasse et de faune sauvage du golfe du Morbihan

L’Office français de la biodiversité gère la réserve nationale de chasse et de faune sauvage (RNCFS) du golfe du Morbihan en Bretagne.

vignette_67_33
Vue aérienne de la réserve nationale de chasse et de faune sauvage du golfe du Morbihan. Crédit photo : Jérôme Cabelguen / OFB
texte_p_67_33

Créée le 16 janvier 2008 par arrêté ministériel, la réserve nationale de chasse et de faune sauvage est située dans la partie orientale du golfe du Morbihan. D’une superficie de 7 358 hectares, elle s’étend sur une grande partie du Domaine Public Maritime (DPM) du golfe du Morbihan. Elle est, à ce titre, la plus grande réserve nationale de chasse et de faune sauvage française et la seule à être exclusivement en DPM.

Le golfe du Morbihan est le premier site breton pour l’hivernage des oiseaux d’eau et un des sites les plus important en France, reconnu zone humide d'importance internationale au titre de la convention de Ramsar depuis 1991 et zone majeure pour l’avifaune au niveau européen (Natura 2000).

La réserve est incluse dans une Zone de Protection Spéciale (ZPS), et une Zone Spéciale de Conservation (ZSC). Elle intègre plusieurs arrêtés de protection de biotope qui assurent la tranquillité des oiseaux hivernants et migrateurs.

Habitats et espèces de la réserve

La réserve occupe les deux-tiers du golfe du Morbihan et présente une mosaïque d’habitats marins. Les côtes forment de petites falaises à l’ouest, alors qu’à l’est elles s’inclinent plus doucement vers l’estran vaseux. Elles sont entrecoupées de petits estuaires, de marais et prés salés ainsi que de plages sableuses.

L’hydrodynamisme et les caractéristiques géographiques locales conditionnent directement la répartition des habitats marins de la réserve comprenant des herbiers, des vasières, des fonds rocheux et des prés salés. Les vasières, par leur forte productivité, forment d'importants réservoirs alimentaires pour les oiseaux, les poissons et les invertébrés marins (seiches, crustacés).

Les herbiers de zostères s’étendent sur plus de 1000 hectares dans le golfe du Morbihan. Ils ont un rôle essentiel dans la structuration de l’espace intertidal et dans le maintien de la biodiversité locale. Ils constituent des zones de refuges et de reproduction pour la faune marine et des espaces d’alimentation pour les oiseaux herbivores.

Au total 84 espèces d’oiseaux sont recensées sur le périmètre de la réserve dont la majorité sont hivernants. En effet, le golfe du Morbihan est un site d’importance internationale pour la migration et l'hivernage des canards, des bernaches et des limicoles (courlis, chevaliers, etc.).

Avec près de 80 000 oiseaux comptés chaque année, le site héberge de nombreuses espèces à fort enjeu de conservation telles que la Bernache cravant, la Barge à queue noire, la Spatule blanche, la Sarcelle d’hiver ou le Bécasseau variable.

Au printemps et en été, des espèces nicheuses sont aussi présentes dans le golfe telles que les sternes, les goélands ainsi que les avocettes élégantes, les échasses blanches et les grands cormorans.

Vol d’oiseaux dans la réserve nationale de chasse et de faune sauvage du golfe du Morbihan. Crédit photo : Hellio & Van Ingen

L’OFB, gestionnaire de la réserve nationale de chasse et de faune sauvage du golfe du Morbihan

L’Office français de la biodiversité est gestionnaire de la réserve nationale de chasse et de faune sauvage du golfe du Morbihan depuis sa création établie par l’Arrêté ministériel du 16 janvier 2008.

Le plan de gestion (2016-2025) confirme les 4 grands axes d’action suivants :

  • Mise en œuvre de mesures de protection et de gestion des populations d'oiseaux migrateurs et de leurs habitats ;
  • Initiative d'études ou participation aux études portant sur la biologie et la dynamique des populations d'oiseaux d'eau ;
  • Institution d'un partenariat avec les acteurs de la conservation des espèces et de leurs habitats ;
  • Formation et sensibilisation des élus et des usagers aux objectifs de protection et de gestion de la réserve.

L’ensemble de ces mesures ont pour vocation principale de rétablir la capacité d’accueil pour l’avifaune à son niveau de 1991 (ZPS, Site Ramsar).

Réglementation dans la réserve

La pratique de la chasse est interdite toute l’année ainsi que la pêche à pied sur les zones de protection des herbiers de zostères, (DDAM, Arrêté 63/99).

Des réglementations complémentaires relatifs aux arrêtés ministériels de protection de biotope sont instituées afin de préserver ces biotopes à enjeu (végétation, herbiers à zostères) et afin d’éviter les dérangements de l’avifaune hivernante ou en migration.

Sont interdit, sur la Zone de tranquillité de l'avifaune du Golfe du Morbihan (arrêté du 10 octobre 2016), du 1er octobre au 31 janvier :   

  • L’accès ;
  • La divagation des animaux domestiques ;
  • Le survol à moins de 300 mètres, y compris des drones.

Le débarquement est interdit sur un grand nombre d’îles et îlots du golfe du Morbihan (arrêté de 12 janvier 1982) du 15 avril au 31 août.

Dans cette rubrique :